ECODESIGN online PILOT

Identifier les matériaux par un marquage standardisé

Si la réutilisation de pièces, dans le même type de produit qu'à l'origine ou dans d'autres types de produit, ne serait pas possible, alors les pièces doivent être dirigées vers une filière de valorisation matière. Afin de faciliter cette opération, un marquage d'identification des matériaux standardisé et sans équivoque est indispensable. Des produits non (ou mal) marqués se retrouvent souvent à la décharge alors qu'une valorisation serait tout à fait possible.


Rendre possible la séparation des matériaux à des fins de valorisation

Une revalorisation matière requiert des matériaux homogènes ou du moins compatibles entre eux lors du recyclage. Si le produit est composé de matériaux incompatibles, il faut veiller à ce que leur séparation soit possible. La séparation, en cas de valorisation matière pure, n'a pas nécessairement besoin de se dérouler de manière non destructive. Ainsi, des points de rupture prédéterminés peuvent constituer une solution appropriée. La conception doit pouvoir permettre une séparation facile.


Faciliter l´extraction des matériaux dangereux ou matériaux de haute valeur

Dans un grand nombre de produits, l'utilisation de pièces comprenant des matériaux dangereux ou des matériaux de haute valeur est inévitable. Ces matériaux dangereux (qui pèsent sur le processus de valorisation) ou ces matériaux de haute valeur (qui ne gardent leur valeur élevée qu'à travers une valorisation séparée) devraient être reconnaissables et facilement prélevables afin que leur retrait puisse être effectué de manière efficace. Des marquages absents ou un démontage fastidieux vont à l'encontre de ce objectif.


Garantir la compatibilité des matériaux en vue de leur recyclage

Si la réutilisation de pièces n'est pas possible (dans le même produit ou dans un produit différent), l'objectif devient alors d'assurer aux matériaux la valorisation la plus noble possible. La question de la compatibilité des matériaux au niveau du recyclage peut alors être déterminante dans le choix des matériaux, si il existe des alternatives présentant des propriétés équivalentes.


Opter pour des traitements de surface compatibles avec le recyclage du matériau de base

Un traitement de surface conduit typiquement à une combinaison inséparable avec le matériau de base. C'est la raison pour laquelle il conviendra de s'assurer que cette association n'entrave pas les possibilités de valorisation du matériau. Dans de nombreux cas, une bonne recyclabilité globale peut être obtenue au travers d'une conception adaptée des pièces et d'un choix approprié des matériaux.


Permettre l'extraction des consommables et matériaux problématiques

Afin de pouvoir assurer l'élimination des consommables et des matériaux problématiques dans des conditions respectueuses de l'environnement, il faut s'assurer que ces matériaux peuvent, après utilisation, être séparés des autres composants du produit. Ceci nécessite une extraction simple et un marquage approprié des composants contenant des substances dangereuses.


Tenir compte des possibilités d'action de l'utilisateur final lors de l'élimination et joindre au produit une notice explicative sur les modes d'élimination

Le consommateur a en général peu d'envie d'investir des efforts dans l'élimination du produit. De ce fait, le mode d'élimination doit être simple et en phase avec les moyens mis à disposition de l'utilisateur moyen. Il est de plus important d'informer le consommateur sur les modalités d'élimination et de le motiver à suivre les consignes correspondantes au travers d'une notice explicative


top design et propriété ©Vienna TU, Institute for Engineering Design - ECODESIGN